référence

ï»ż
référence

rĂ©fĂ©rence [ referɑ̃s ] n. f.
‱ v. 1820; angl. reference, mĂȘme o. que rĂ©fĂ©rer
I ♩
1 ♩ Action ou moyen de se rĂ©fĂ©rer, de situer par rapport Ă . IndemnitĂ© fixĂ©e par rĂ©fĂ©rence au traitement. — GĂ©om. SystĂšme de rĂ©fĂ©rence : systĂšme d'axes et de points par rapport auquel on dĂ©finit la position d'un point (grĂące Ă  ses coordonnĂ©es). ⇒ repĂšre (3o).
2 ♩ Action de se rĂ©fĂ©rer ou de renvoyer le lecteur Ă  un texte, une autoritĂ©. Faire rĂ©fĂ©rence Ă  un ouvrage. Ouvrages de rĂ©fĂ©rence, faits pour ĂȘtre consultĂ©s (dictionnaire, bibliographie, etc.).
♱ (1845) La note, l'indication prĂ©cise qui en rĂ©sulte. ⇒ renvoi. RĂ©fĂ©rences au bas des pages, en note. « RetranchĂ© derriĂšre des parapets de notes et de rĂ©fĂ©rences » (Maurois). La rĂ©fĂ©rence exacte d'une citation.
♱ (XXe) Comm., admin. Indication en tĂȘte et Ă  gauche d'une lettre (initiales, numĂ©ro) que le correspondant est priĂ© de rappeler dans sa rĂ©ponse. NumĂ©ro de rĂ©fĂ©rence, attribuĂ© Ă  un client, un dossier.
♱ ÉlĂ©ment qui sert de point de dĂ©part Ă  une comparaison, pour effectuer un calcul, une Ă©valuation, etc. Prix, indice de rĂ©fĂ©rence.
3 ♩ (1870) Au plur. Attestation de personnes auxquelles on peut s'en rapporter pour avoir des renseignements sur qqn (qui cherche un emploi, propose une affaire, etc.). Fournir de sĂ©rieuses rĂ©fĂ©rences. ⇒ certificat, recommandation. Il « me demandait les rĂ©fĂ©rences fournies par mes derniers patrons » (Duhamel ).
♱ Fig. Fait permettant de reconnaĂźtre la valeur de qqn. Être louĂ© par un tel critique, ce n'est pas une rĂ©fĂ©rence !
II ♩ (apr. 1960; repris Ă  l'angl.) Philos., ling. Fonction par laquelle un signe renvoie Ă  ce dont il parle, Ă  ce qu'il dĂ©signe (rĂ©fĂ©rent). ⇒ dĂ©notation; 2. rĂ©fĂ©rentiel. « Alors que les signes n'ont de rapport qu'entre eux [...] , le discours se rapporte aux choses d'une maniĂšre spĂ©cifique, qu'on peut appeler dĂ©notation ou rĂ©fĂ©rence » (RicƓur). ThĂ©orie de la rĂ©fĂ©rence. ⇒ dĂ©signation. RĂ©fĂ©rence et signification.
♱ Par ext. RĂ©fĂ©rent.

● rĂ©fĂ©rence nom fĂ©minin (de rĂ©fĂ©rer) Action de rĂ©fĂ©rer, de renvoyer Ă  un document, Ă  une autoritĂ© : IndemnitĂ© fixĂ©e par rĂ©fĂ©rence au traitement. Indication du passage d'un texte (page, paragraphe, ligne, etc.) permettant de s'y reporter : Veuillez me fournir la rĂ©fĂ©rence de cette citation. Indication placĂ©e en tĂȘte d'une lettre et que l'on doit rappeler dans la rĂ©ponse. Fait permettant de connaĂźtre la valeur de quelqu'un : Il a travaillĂ© aux États-Unis : c'est une rĂ©fĂ©rence. Base d'une comparaison, personne ou chose Ă  partir de laquelle on dĂ©finit, estime, calcule, etc. : Prix de rĂ©fĂ©rence. Commerce Ensemble des caractĂ©ristiques d'un article (prix, taille, couleur, etc.) qui le distinguent des autres articles de la mĂȘme famille. Documentation Indicateur de l'existence d'un ĂȘtre ou d'une chose, qui les synthĂ©tise de maniĂšre signalĂ©tique en renvoyant Ă  la source mĂȘme. Linguistique PropriĂ©tĂ© des signes linguistiques leur permettant de renvoyer Ă  des entitĂ©s extralinguistiques (objets ou individus appartenant au monde rĂ©el ou Ă  un monde imaginaire). Synonyme de rĂ©fĂ©rent. Logique Synonyme de dĂ©notation. ● rĂ©fĂ©rence (citations) nom fĂ©minin (de rĂ©fĂ©rer) Jean Grenier Paris 1898-Dreux 1971 Une chose m'excĂšde maintenant aprĂšs m'avoir Ă©bloui : ce sont les citations et les rĂ©fĂ©rences. La Vie quotidienne Gallimard ● rĂ©fĂ©rence (difficultĂ©s) nom fĂ©minin (de rĂ©fĂ©rer) Accord ... De rĂ©fĂ©rence reste au singulier dans ouvrages de rĂ©fĂ©rence (ouvrages auxquels on se rĂ©fĂšre : dictionnaires et encyclopĂ©dies, en particulier). Indices, modĂšles de rĂ©fĂ©rence. Remarque Un livre de rĂ©fĂ©rences (au pluriel) serait un livre contenant des rĂ©fĂ©rences, par exemple un catalogue, un nuancier, une liste de piĂšces dĂ©tachĂ©es, etc. ● rĂ©fĂ©rence (expressions) nom fĂ©minin (de rĂ©fĂ©rer) Faire rĂ©fĂ©rence Ă  quelque chose, Ă  quelqu'un, s'y rapporter, y avoir trait ; s'y rĂ©fĂ©rer, en faire mention. Ouvrage de rĂ©fĂ©rence, ouvrage que l'on consulte pour trouver une information prĂ©cise, en particulier dans le domaine de la langue (dictionnaire, grammaire) ou dans un domaine technique, scientifique. DiĂšdre, plan frontal, etc., de rĂ©fĂ©rence, diĂšdre, plan frontal, etc., fixes, sur lesquels sont faites les projections des points, en gĂ©omĂ©trie descriptive. SystĂšme d'axes, triĂšdre, etc., de rĂ©fĂ©rence, systĂšme d'axes, triĂšdre, etc., fixes, Ă  partir desquels sont exprimĂ©es les coordonnĂ©es des points. Groupe de rĂ©fĂ©rence, groupe rĂ©el ou imaginaire qu'un individu choisit comme base de comparaison pour lui-mĂȘme, par rapport auquel il se situe lui-mĂȘme, par opposition au groupe d'appartenance. ● rĂ©fĂ©rence (synonymes) nom fĂ©minin (de rĂ©fĂ©rer)
Synonymes :
- Logique. dénotation - Linguistique. référent

référence
n. f.
rI./r
d1./d Action de se référer à qqch; ce à quoi l'on se réfÚre pour situer une chose par rapport à une autre, pour fonder un argument. Indemnité fixée par référence à tel indice.
d2./d Action de se référer à qqch ou à qqn (dans un texte, dans son discours), ou d'y renvoyer le lecteur, l'auditeur, etc. Références aux grands classiques.
— Ouvrage de rĂ©fĂ©rence, auquel on se reporte habituellement (dictionnaire, encyclopĂ©die, etc.).
|| Indication précise des ouvrages, des passages, etc., auxquels on renvoie le lecteur, dans un texte. Références en bas de page.
d3./d ADMIN, COMM Indication, portĂ©e en tĂȘte d'une lettre, qui dĂ©signe l'affaire, le dossier, etc., concernĂ©s.
— Chiffre, numĂ©ro d'un code, qui correspond Ă  un article prĂ©cis, sur un bon de commande, un catalogue, etc.
d4./d (Plur.) Témoignages de personnes pouvant renseigner sur qqn (qui fait une demande d'emploi, une proposition commerciale, etc.). Sérieuses références exigées. Références morales, bancaires.
rII./r LING Fonction par laquelle un signe linguistique renvoie au référent.

⇒RÉFÉRENCE, subst. fĂ©m.
I. A. — Action de (se) rĂ©fĂ©rer Ă  quelqu'un, Ă  quelque chose. La rĂ©fĂ©rence, purement verbale, que parfois je faisais Ă  Dieu dans mes plaidoiries, donnait de la mĂ©fiance Ă  mes clients (CAMUS, Chute, 1956, p. 1528):
‱ 1. Si l'acte humain n'a pas une double rĂ©fĂ©rence, d'une part Ă  l'histoire dans laquelle il s'insĂšre et d'autre part, Ă  une norme supĂ©rieure qui le juge, mais une seule, Ă  savoir la premiĂšre, il s'ensuit nĂ©cessairement qu'il ne peut tirer sa valeur propre que de son rĂŽle historique.
LACROIX, Marxisme, existent., personn., 1949, p. 19.
B. — 1. Action de (se) rĂ©fĂ©rer Ă  quelqu'un; p. mĂ©ton., ce Ă  quoi on (se) rĂ©fĂšre. Cet enfant [trouvĂ©] n'a aucune rĂ©fĂ©rence, pas d'Ă©tat civil (BARRÈS, Cahiers, t. 9, 1911, p. 182). Dans la pĂ©riode de 1860 Ă  1870, c'est [dans l'Ɠuvre de Manet] une rĂ©fĂ©rence logique Ă  Hals et Ă  Goya (MAUCLAIR, MaĂźtres impressionn., 1923, p. 57). Nous vivons dans un monde oĂč les problĂšmes de l'existence tendent Ă  ĂȘtre des problĂšmes prĂ©cis et oĂč le besoin de rĂ©fĂ©rences exactes, fixes, est Ă©videmment primordial (AYMÉ, Confort, 1949, p. 44).
— Au plur. Renseignements, tĂ©moignages donnĂ©s par quelqu'un sur une personne Ă  la recherche d'un emploi, d'un logement ou souhaitant entrer en affaires, et qui attestent son comportement, ses qualitĂ©s et reprĂ©sentent une garantie morale pour ceux auxquels elle se prĂ©sente. Avoir des rĂ©fĂ©rences. On demande un garçon de bureau d'un certain Ăąge (...). Bonnes rĂ©fĂ©rences (A. DAUDET, Nabab, 1877, p. 56). Parfois le « principal clerc » me demandait les rĂ©fĂ©rences fournies par mes derniers patrons (DUHAMEL, Confess. min., 1920, p. 92).
— Souvent au plur. RĂ©alisations d'une entreprise, propriĂ©tĂ©s, mĂ©rites dĂ©clarĂ©s d'un produit qui attestent ses qualitĂ©s. (Dict. XIXe et XXe s.).
— Au fig., fam., au sing. Raison, fait, motif permettant de conclure Ă  la valeur, aux qualitĂ©s de quelqu'un. Ce n'est pas une rĂ©fĂ©rence! Quand on a pu s'Ă©chapper vivant d'un abattoir international en folie, c'est tout de mĂȘme une rĂ©fĂ©rence sous le rapport du tact et de la discrĂ©tion (CÉLINE, Voyage, 1932, p. 140).
— De rĂ©fĂ©rence. Auquel on (se) rĂ©fĂšre. Valeur de rĂ©fĂ©rence. [Il] existe une tendance Ă  orienter les interventions concernant de nombreux prix agricoles Ă  un prix de rĂ©fĂ©rence ou prix indicateur (PERROUX, Écon. XXe s., 1964, p. 527).
♩ Ouvrage de rĂ©fĂ©rence. Ouvrage fait pour ĂȘtre consultĂ©, et non lu Ă  la suite, oĂč l'information est gĂ©nĂ©ralement classĂ©e de façon Ă  ĂȘtre facilement accessible, tel que dictionnaire, encyclopĂ©die; en partic., ouvrage qui s'impose par la qualitĂ© de son information. Les principaux ouvrages de rĂ©fĂ©rence sur l'uranium (GOLDSCHMIDT, Avent. atom., 1962, p. 39).
♩ Par rĂ©fĂ©rence Ă . En se rĂ©fĂ©rant Ă , par rapport Ă ... (pris comme norme). La distance entre A et Z sur une droite ne se dĂ©termine pas par rĂ©fĂ©rence Ă  A, plutĂŽt que par rĂ©fĂ©rence Ă  Z (HAMELIN, ÉlĂ©m. princ. reprĂ©s., 1907, p. 128). La loi (...) leur accorde (...): — pendant la premiĂšre annĂ©e de scolaritĂ©: un traitement fixĂ© par rĂ©fĂ©rence Ă  l'indice 300 (Encyclop. Ă©duc., 1960, p. 377).
— Domaine des sc. ÉlĂ©ments, points que l'on a choisis ou dĂ©terminĂ©s au prĂ©alable comme cadre pour situer et rĂ©soudre un problĂšme. Axe de rĂ©fĂ©rence; plan de rĂ©fĂ©rence:
‱ 2. Quand il s'agit d'Ă©tudier une Ă©toile variable, on a intĂ©rĂȘt Ă  la comparer Ă  une Ă©toile d'Ă©clat constant visible en mĂȘme temps dans le champ de l'instrument d'observation. Mais, pour dresser un catalogue de magnitudes comprenant des Ă©toiles Ă©loignĂ©es les unes des autres sur la sphĂšre cĂ©leste, on doit comparer chacune d'elles soit Ă  une mĂȘme Ă©toile de rĂ©fĂ©rence, soit Ă  une Ă©toile artificielle.
Hist. gén. sc., t. 3, vol. 2, 1964, p. 541.
♩ SystĂšme de rĂ©fĂ©rence. Construction, ensemble constituĂ© Ă  partir d'Ă©lĂ©ments matĂ©riels ou immatĂ©riels et permettant de dĂ©terminer la place d'un point variable. Synon. rĂ©fĂ©rentiel1. SystĂšme de rĂ©fĂ©rence galilĂ©en (L. DE BROGLIE, ThĂ©orie quanta, 1959, p. 20). L'Ă©corce terrestre n'est pas rigide. Pour la rĂ©duction des observations, il est tenu compte des mouvements du systĂšme de rĂ©fĂ©rence Ă©quatorial sur la sphĂšre cĂ©leste (prĂ©cession, nutation) (Hist. gĂ©n. sc., t. 3, vol. 1, 1961, p. 136).
2. Souvent au plur. Indications prĂ©cises permettant de retrouver la source (auteur, texte, passage) que l'on cite ou dont on s'inspire, et oĂč l'on peut trouver un complĂ©ment d'information. RĂ©fĂ©rence bibliographique; rĂ©fĂ©rences d'une citation. Chaque fiche doit ĂȘtre munie de rĂ©fĂ©rences prĂ©cises Ă  la source oĂč le contenu en a Ă©tĂ© puisĂ© (LANGLOIS, SEIGNOBOS, Introd. Ă©t. hist., 1898, p. 82).
— COMM. ,,Échantillonnage qui donne une idĂ©e de la marchandise proposĂ©e`` (Ac. 1935). Un album de rĂ©fĂ©rences (Ac. 1935). ,,Code d'identification attachĂ© Ă  un produit pour en faciliter la gestion`` (Public. 1976).
— COMM., ADMIN. Mention attribuĂ©e Ă  un client, Ă  une affaire, Ă  un dossier et portĂ©e sur toutes piĂšces et toutes correspondances y affĂ©rentes, permettant une identification rapide et un classement aisĂ©. RĂ©fĂ©rences Ă  rappeler dans toute correspondance. (Dict. XXe s.).
II. — LING. ,,Fonction par laquelle un signe linguistique renvoie Ă  un objet du monde extra-linguistique, rĂ©el ou imaginaire`` (Ling. 1972).
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1878. Étymol. et Hist. 1. 1845-46 (BESCH.: RĂ©fĂ©rence... pour dĂ©signer les personnes auprĂšs desquelles ces compagnies [de chemins de fer] peuvent prendre des renseignements sur la solvabilitĂ© de ceux qui demandent des actions); 1865 subst. fĂ©m. plur. « renseignements sur quelqu'un » (SAINTE-BEUVE, Corresp., t. 14, p. 288); 2. 1846 (BESCH. Suppl.: RĂ©fĂ©rence. Relation); 1868 « action de se rĂ©fĂ©rer ou de renvoyer Ă  un article, Ă  une chose ayant quelque rapport » (F. BAUDRY, Gramm. comparĂ©e des langues classiques ds LITTRÉ); 1877 (LITTRÉ Suppl.: Nom, chez les marchands de tissus, du livre oĂč sont rĂ©unis les Ă©chantillons des marchandises livrĂ©es Ă  la vente). DĂ©r. de rĂ©fĂ©rer; suff. -ence. L'angl. reference « renvoi Ă  un livre... oĂč l'on peut trouver certaines informations » est att. dep. 1612 ds NED. FrĂ©q. abs. littĂ©r.:368. FrĂ©q. rel. littĂ©r.:XIXe s.: a) nĂ©ant, b) 39; XXe s.: a) 247, b) 1 395.
DÉR. RĂ©fĂ©rencer, verbe trans. a) Comm. ,,Introduire un article dans l'assortiment d'une entreprise en vue d'en assurer la vente continue et rĂ©guliĂšre`` (Public. 1976). b) Assortir, pourvoir d'une ou de plusieurs rĂ©fĂ©rences. RĂ©fĂ©rencer une citation. Peindre l'Ă©chantillon de chaque couleur choisie, pure et dĂ©gradĂ©e avec le blanc d'argent jusqu'Ă  une nuance trĂšs pĂąle; mĂ©langer certaines couleurs avec du blanc de zinc (...). RĂ©fĂ©rencer et dater (Arts et litt., 1935, p. 30-3). RĂ©fĂ©rencer qqc. Ă  qqc. (rare). Renvoyer, Ă  titre de rĂ©fĂ©rence, Ă . Il fut remis aux experts, comme piĂšces de comparaison, deux lettres de Sisley, datĂ©es de 1885 et 1889. Ces lettres n'Ă©tant plus en notre possession, nous rĂ©fĂ©rencerons les extraits ci-dessous de notre expertise Ă  une lettre de Sisley, datĂ©e du 30 janvier 1891, appartenant Ă  la BibliothĂšque nationale (A. TAJAN, G. DELAGE, L'Analyse des Ă©critures, 1972, p. 90). Part. passĂ© en empl. adj. [En parlant de qqc.] Qui est accompagnĂ© de rĂ©fĂ©rences. Citation rĂ©fĂ©rencĂ©e. Un exemple rĂ©fĂ©rencĂ© (HANSE Nouv. 1983). — [], (il) rĂ©fĂ©rence [-]. — 1res attest. 1877 (LITTRÉ Suppl.: RĂ©fĂ©rencer. Mettre un Ă©chantillon dans la rĂ©fĂ©rence), 1877 adj. (DARM., p. 94); de rĂ©fĂ©rence, dĂ©s. -er, suff. -Ă©.
BBG. — BARTHÉLÉMY. RĂ©seaux informat. Les nouv. donnĂ©es du savoir. À paraĂźtre. 1978, n ° 4, p. 25. — DARM. 1877, p. 94 (s.v. rĂ©fĂ©rencĂ©). — GALL. 1955, p. 364. — LYNE (A. A.). A Lexicometric approach to the description of a language variety... ThĂšse, Sheffield, 1981, pp. 329-330. — MILNER (J.-Cl.). RĂ©flexions sur la rĂ©fĂ©rence. Lang. fr. 1976, n ° 30, pp. 63-73.

rĂ©fĂ©rence [ʀefeʀɑ̃s] n. f.
ÉTYM. V. 1820; angl. reference, employĂ© notamment (v. 1820) dans les trad. de Bentham par Dumont (cf. Bescherelle et P. Larousse), rapidement senti comme dĂ©r. de rĂ©fĂ©rer (lat. referre, d'oĂč le mot angl. provient).
❖
———
I
1 Action ou moyen de se rĂ©fĂ©rer, de situer par rapport à
 || « L'Ă©gotisme (cit. 3) est une incessante rĂ©fĂ©rence Ă  soi ». || IndemnitĂ© (cit. 4) fixĂ©e par rĂ©fĂ©rence au traitement. — GĂ©om. || SystĂšme de rĂ©fĂ©rence : systĂšme d'axes et de points par rapport auquel on dĂ©finit la position d'un point (grĂące Ă  ses coordonnĂ©es). ⇒ RĂ©fĂ©rentiel; repĂšre. || Triangle, triĂšdre de rĂ©fĂ©rence. || Surface de rĂ©fĂ©rence (→ PlanimĂ©trique, cit.).
1 À cĂŽtĂ© des grandeurs scalaires, il existe aussi des grandeurs (
) dont les valeurs dĂ©pendent du triĂšdre de rĂ©fĂ©rence employĂ© pour repĂ©rer les points de l'espace. De telles grandeurs dĂ©finissent un ĂȘtre mathĂ©matique unique ayant une signification « intrinsĂšque » c'est-Ă -dire indĂ©pendant du systĂšme de rĂ©fĂ©rence employé : mais dans chaque systĂšme de rĂ©fĂ©rence l'ĂȘtre en question se dĂ©compose en « composantes » qui, elles, dĂ©pendent du systĂšme employĂ© (
) Si l'on change le systĂšme de rĂ©fĂ©rence, les composantes subissent des transformations linĂ©aires dĂ©pendant du dĂ©placement de l'origine et du changement d'orientation des axes lors du passage du premier systĂšme au second. Ici le choix du rĂ©fĂ©rentiel comporte, en plus du choix de l'origine, celui de l'orientation des axes.
L. de Broglie, Physique et Microphysique, p. 95.
2 La gĂ©odĂ©sie a pour objet d'une part de dĂ©terminer la forme de ce systĂšme physique de rĂ©fĂ©rence, par rapport auquel sont dĂ©crits en chaque point les Ă©lĂ©ments de la surface de la Terre et d'autre part de fixer sur cette surface, en les matĂ©rialisant sur le terrain, un certain nombre de points dont les positions relatives soient bien connues (
)
J. Goguel et J. Segons, Formes et dimensions de la Terre, in Encycl. Pl., la Terre, p. 74.
2 Fait de se rĂ©fĂ©rer ou de renvoyer un lecteur Ă  un texte, une autoritĂ©, un document; (1845) note, indication prĂ©cise qui en rĂ©sulte. ⇒ Renvoi. || RĂ©fĂ©rences au bas des pages. || Notes, commentaires et rĂ©fĂ©rences (→ Citation, cit. 5; citer, cit. 3; Ă©clairer, cit. 12; glose, cit. 4). || L'auteur n'indique malheureusement pas ses rĂ©fĂ©rences. || RĂ©fĂ©rence exacte, fausse. || RĂ©fĂ©rence Ă  un texte citĂ© plus haut. ⇒ Reporter (se). — (1870). || Ouvrages de rĂ©fĂ©rence : ouvrages faits pour ĂȘtre consultĂ©s et oĂč l'information, fractionnĂ©e, est gĂ©nĂ©ralement classĂ©e de maniĂšre systĂ©matique (dictionnaires, bibliographies, encyclopĂ©dies, anthologies).
3 Tout Hugo est lĂ -dedans. Qu'il ne me donne pas de rĂ©fĂ©rences (j'aime mieux ça), ou qu'il me les donne exactes. Comme tout le monde. Mais non il m'abrutit, moi public (
) il m'abrutit des rĂ©fĂ©rences les plus extraordinaires, qui ne me laissent aucun doute sur son Ă©rudition. Des noms qu'on n'a jamais ni vus ni connus.
Ch. Péguy, Victor-Marie, comte Hugo, p. 71.
4 Cette biographie (Byron) scella ma réconciliation avec les érudits. Retranché derriÚre des parapets de notes et de références, je pouvais désormais les attendre sans crainte. Ils vinrent, non en adversaires, mais en amis.
A. Maurois, Mémoires, t. I, XVII.
♩ (XXe). Comm., admin. Indication en tĂȘte et Ă  gauche d'une lettre (initiales, numĂ©ro, etc.) que le correspondant est priĂ© de rappeler dans sa rĂ©ponse. || NumĂ©ro de rĂ©fĂ©rence, attribuĂ© Ă  un client, un dossier. — NumĂ©ro de rĂ©fĂ©rence d'une marchandise, renvoyant Ă  un Ă©chantillon ou un spĂ©cimen. — (1877). || Album de rĂ©fĂ©rences : album classant ces numĂ©ros.
3 (1870). Au plur. Attestation de personnes auxquelles on peut s'en rapporter pour avoir des renseignements sur qqn (qui cherche un emploi, propose une affaire, etc.). || Fournir de bonnes rĂ©fĂ©rences, de sĂ©rieuses rĂ©fĂ©rences. ⇒ Certificat, recommandation.
5 Parfois le « principal clerc » me demandait les rĂ©fĂ©rences fournies par mes derniers patrons. Je promettais de les apporter le lendemain (
)
G. Duhamel, Salavin, I, VIII.
♩ Fig. (au sing.). Fait permettant de reconnaĂźtre la valeur de qqn. || Être louĂ© par un tel critique, ce n'est pas une rĂ©fĂ©rence !
———
II (AprĂšs 1960, repris Ă  l'angl. employĂ© en ce sens par les logiciens et sĂ©manticiens). Philos, ling. Fonction par laquelle un signe renvoie Ă  ce dont il parle, Ă  ce qu'il dĂ©signe (rĂ©fĂ©rent). ⇒ DĂ©notation. || ThĂ©orie de la rĂ©fĂ©rence. ⇒ DĂ©signation. || RĂ©fĂ©rence et signification. — Par ext. RĂ©fĂ©rent.
❖
DÉR. RĂ©fĂ©rencer, 1. rĂ©fĂ©rentiel, 2. rĂ©fĂ©rentiel.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Reference — RĂ©fĂ©rence Cette page d’homonymie rĂ©pertorie les diffĂ©rents sujets et articles partageant un mĂȘme nom 
   WikipĂ©dia en Français

  • Reference — Ref er*ence (r?f ?r ens), n. [See {Refer}.] 1. The act of referring, or the state of being referred; as, reference to a chart for guidance. [1913 Webster] 2. That which refers to something; a specific direction of the attention; as, a reference… 
   The Collaborative International Dictionary of English

  • Reference — For help in citing references, see Wikipedia:Citing sources. For the Wikipedia Reference Desk, see Wikipedia:Reference desk. Reference is derived from Middle English referren, from Middle French rĂšfĂ©rer, from Latin referre, to carry back , formed 
   Wikipedia

  • Reference (C++) — In the C++ programming language, a reference is a simple reference datatype that is less powerful but safer than the pointer type inherited from C. The name C++ reference may cause confusion, as in computer science a reference is a general… 
   Wikipedia

  • RĂ©fĂ©rence — Cette page d’homonymie rĂ©pertorie les diffĂ©rents sujets et articles partageant un mĂȘme nom. Sur les autres projets Wikimedia : « RĂ©fĂ©rence Â», sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) Le mot rĂ©fĂ©rence correspond Ă  une notion… 
   WikipĂ©dia en Français

  • reference — I. noun Date: 1589 1. the act of referring or consulting 2. a bearing on a matter ; relation < in reference to your recent letter > 3. something that refers: as a. allusion, mention b. something (as a sign or indication) that refers a reader or… 
   New Collegiate Dictionary

  • RÉFÉRENCE — n. f. Action de rĂ©fĂ©rer ou de renvoyer d’une chose Ă  une autre, Ă  un texte, Ă  une autoritĂ©. Ce dictionnaire contient beaucoup de rĂ©fĂ©rences d’un article Ă  un autre. Cet ouvrage d’histoire est trĂšs intĂ©ressant, mais l’auteur aurait eu intĂ©rĂȘt Ă … 
   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • reference — See: IN REFERENCE TO or WITH REFERENCE TO 
   Dictionary of American idioms

  • reference — See: IN REFERENCE TO or WITH REFERENCE TO 
   Dictionary of American idioms

  • Reference range — Reference ranges edit in: blood urine CSF feces In health related fields, a reference range or reference interval usually describes the variations of a measurement or value in healthy i 
   Wikipedia

  • Reference ranges for blood tests — Reference ranges edit in: blood urine CSF feces Reference ranges for blood tests are sets of values used by a health professional to interpret a set of 
   Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link

 Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.